( 15 septembre, 2010 )

Tempo corpo

Tempo corpo

 

Vibration de la peau qui transmet tous les sons

Dans un rythme de dos qui enchaine les tons

Notre coeur se débat en devenant tambour

Lorsque nait des ébats la musique d’amour

 

Pincement de nos sens aux harmonies des cordes

Lorsque glissent les doigts aliénés à notre ode

Harpe qui encense la scène du concert

Ou se trouve en émoi l’oreille qui nous sert

 

Dans un duo de chaleur les paroles répondent

A l’écho d’un labeur créant un bout de monde

Dans un nid mélodique, berceau de nouveaux rêves

 

Combattant du bonheur contre le jour qui  lève

Par cet alambique de mélodie blonde

La percussion sans heurt, d’une sérénade onde

 

Talengar, poète à ses heures perdues

5 Commentaires à “ Tempo corpo ” »

  1. jazz dit :

    coucou talengar
    joli silence de mots, de rimes aux couleurs musicales sympathiques.

    je te propose de découvrir deux univers acoustiques sympathiques sur le nouvel article de posté sur jazz « agnes obel » et « arz nevez »

    A+ d’ Emmanuel

  2. CILOU dit :

    Coucou,
    Encore un joli poème…j’aime revenir te lire. C’est toujours avec grand plaisir! Bise,CIlou

    Dernière publication sur Plius : Suivre ma route

  3. jazz dit :

    hello talengar
    un coucou musical en passant
    espèrant que tu vas bien
    bien amicalement et A+ d’ Emmanuel

  4. autresrimes dit :

    un coucou repassant par ici
    A+

  5. talengar dit :

    Bonsoir,

    Merci pour les passages réguliers, ça me donne l’impression que ce blog vit et que mes mots se sèment sur les vents de la toile.
    J’aime visiter la blogosphère, c’est un gout acquis grâce à vous!

    Bonne soirée.

    Tal

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|