( 4 août, 2010 )

Symphonie primordiale

 Symphonie primordiale

 

Sentiment de chaleur, présence dans l’instant

Profite du bonheur qui coule dans le vent

Par le choix de mes mains j’ai ouvert ma porte

Pour le coeur de demain que les regrets sortent

 

Sensation de plaisir antichambre béni

Regarde les désirs dans ce lit accomplis

Par notre conscience qui joue la volonté

D’être de l’omniscience à jamais redouté

 

Les questions sont parties dans le temps de la nuit

Perdues, inutiles lorsque l’harmonie jouit

Matin qui jubile dans la grâce du don

 

Existence utile, accepte ce qui luit

Dans le creux de ma vie un joyau de pardon

Reforme le vernis qui conserve mon nom

 

Talengar, poète à ses heures perdues

 

 

6 Commentaires à “ Symphonie primordiale ” »

  1. helene dit :

    bonsoir Tal, merci pour ce petit poème que tu m’a laissé sur mon blog, la vie parfois est si injuste, on a beau savoir que l’on naît pour mourir on ne s’y habitue jamais, surtout quand la grande faucheuse essaye de prendre des êtres jeunes!

    Amitié et merci encore pour cette gentille attention.

    Helene

  2. talengar dit :

    Bonjour Hélène,

    Naître pour mourir est un fait que personne ne peut changer, par contre ce que nous créons entre notre premier et notre dernier souffle ne tient qu’à nous. Même le temps devient alors relatif lorsque nous avons la chance de côtoyer des joyaux d’humanités.

    Mes pensées volent vers toi.

    Tal

  3. jazz dit :

    coucou Talengar
    en cette symphonie poètique de jolies rimes à lire par ici.

    si çà te dis d’aller découvrir l’univers musical du musicien Eric Biib.

    bon w end et A+ d’ Emmanuel

  4. jazz dit :

    bonjour Talengar
    te proposant d’aller découvrir sur « jazz »le fesitf univers du groupe kila .
    bien amicalement et A+ d’ Emmanuel

  5. jazz dit :

    bonjour Talengar
    j’espère que tu vas bien ?
    un coucou en passant, je viens de découvrir récemment le musicien « timber timbre » est je lui consacre un article . sympa son folk-blues–univers musical créatif
    A+ d’ Emmanuel

  6. talengar dit :

    Bonsoir Emmanuel

    Je retrouve mon clavier après une pause dans mes idées ma muse s’en revient pour une nouvelle année.
    Je regarderai avec mes oreilles la musique que tu aimes partager, mais pour l’instant la nuit m’appelle, je ne peux qu’y répondre.

    Amicalement

    Tal

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|