( 22 juillet, 2010 )

Visite intérieure

 Visite intérieure

 

Coquille sans vide, vaisseau de la pensée

De l’esprit gouvernant, garde le cap posé

Noix, petite ride sur les flots déchainés

Qui dans le mouvement entraine l’enchainé

 

Vogue  hors des crêtes, vague d’impossible

Sur le dos d’un ami, aide impassible

La voie devient nette, se retrouve possible

Mer, qui donne la vie, soit irréductible

 

De l’horizon surgit un nuage tout noir

Ma vue sur le levant se couvre comme un soir

Douce senteur d’habit qui déguise l’avoir

Tranquillité d’aven dans le sommeil du loir

 

Talengar, poète à ses heures perdues

3 Commentaires à “ Visite intérieure ” »

  1. dany 21 dit :

    Toujours de très beaux poèmes,
    une belle inspiration
    Félicitations
    Très bonne journée, nous c’est la pluie
    Amitiés – Daniel

  2. canelle49 dit :

    Penser c’est être vivant, ne plus penser ce n’est que la mort, vive la pensée, même si parfois elle nous laisse des larmes au fond des yeux, les larmes aussi font de nous des êtres vivants et puis après les larmes vient le temps de sourires et des rires, vive la vie!

    Merci pour ce beau poème.

    helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  3. talengar dit :

    L’inspiration est là, je surfe sur sa vague, mais ce qui me relève après avoir bu la tasse, ce sont des encouragements tels que je les vois dans vos commentaires.
    Merci

    Tal

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|