( 4 juin, 2010 )

Déliquescence

 Déliquescence

 

Rêve de fatigue dans le feu de la nuit

Un étrange désir qui dort dans ma tête

Trêve d’oiseau-lyre où chante la bête

Qui danse la gigue sur les notes du bruit

 

Sève de la vie qui échappe au fruit

Passion de l’esprit qui veut le repos

Hypnose de mort, sursis du boulot

Qui traine le sort à l’aube qui luit

 

Difficile de s’endormir

D’un coup de cil et c’est fini

Fin de journée début de l’ire

Qui s’est armé dans mon esprit

 

Plus de mot, je me tais

Je suis sot dans ma taie

Je somme le venin

Qui assomme au divin

 

Plus un geste

Je m’arrête

Chacun devient

Son baladin

 

Fleuve

Tarit

Preuve

Fini

 

..

..
 

Talengar, poète à ses heures perdues

7 Commentaires à “ Déliquescence ” »

  1. CILOU dit :

    Bonjour,
    Je reviens faire un petit tour.Et c’est avec plaisir que je lis les nouveaux textes, merci,Cilou

    Dernière publication sur Plius : Le moment

  2. jazz dit :

    hello Talengar
    un coucou musical en passant
    joli texte .
    bon w end et A+ d’ Emmanuel

  3. canelle49 dit :

    Bonsoir Talengar, que te dire, si ce n’est, continue à nous enchanter par tes mots!

    Amitié, helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  4. talengar dit :

    Bonsoir,

    Merci pour les passages, c’est un réel bonheur d’écrire et de composer quand je sais que je serai lu avec plaisir.

    Amitiés

    Tal

  5. koalangie dit :

    Corps fatigué, assommé par le bruit
    Prisonnier de tes chaînes, la colère

    N’est que ce qui te veut du mal
    Fermes les yeux et imagine-toi

    Devenir un fleuve paisible…
    Sens ton esprit qui devient eau

    Peut-être alors, tu t’endormiras?

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  6. talengar dit :

    A court de mot et alangui
    Je me suis couché, endormi
    Sommeil sans rêve, abruti
    Lorsqu’au matin je me souris
    Je ris en vie et j’éblouis

    Tal

  7. Soleilvert29 dit :

    Bonjour Tal et encore merci pour ce plaisir de découvrir vos poèmes. C’est toujours pour moi une respiration revigorante de l’écriture, faisant oublier la médiocrité du quotidien dans la longueur d’un dimanche d’été.
    Bonne soirée. Amicalement. Julie

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|