( 30 avril, 2010 )

Geste de l’esprit

 Geste de l’esprit

 

Une main tendu jusqu’à l’horizon

Corde de pendue au fil de la vie

Le lien subtile de la déraison

Joue la futile note du dénie

 

De l’esprit perdu j’attends l’éclosion

Ligne plus ardue d’un nerf incertain

Conduit l’utile mot de l’implosion

Auprès des milles centre de devin

 

Un geste menu dans notre bouche

Trait fin et tenu du silence vain

Tisse les longs cils d’un regard louche

 

Adresse des nues frappe de tes mains

Claque de la rue pour qui prend mouche

Ce procédé vil qui botte en touche

 

Talengar, poète à ses heures perdues
 

Pas de commentaires à “ Geste de l’esprit ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|