( 27 avril, 2010 )

Plumage angélique

Plumage angélique

 

Noblesse de ton fût qui a poussé bien droit

Perfide finition de ta pointe acérée

Perce ce qui t’es dû sans être modérée

Perte, liquidation de ce délicat foie

 

Détresse de la plume aux atours dressés

Cherche ta victime prise en coeur de cible

Traverse l’écume de sang invisible

Flèche qui décime les unions des tressés

 

Cupidon de l’amour, page d’Aphrodite

D’un regard de vautour, oiseau qui médite

Empennage rapace en sa proie se fondit

 

Dérisoire serment aux lois qu’on édite

Sacrifié aux tourments d’un sentiment de lie

Eternelle menace aux passions bénites

 

Talengar, poète à ses heures perdues

6 Commentaires à “ Plumage angélique ” »

  1. canelle49 dit :

    Que de tourments dans les passions, mais sans passions pas de bonheur, encore des mots qui font mouches et qui sont lu avec bonheur et passion pour la poésie!

    Merci à l’auteur qui pourrait encore perdre des heures, elles ne seraient pas perdues pour nous qui le lisons!

    Amitié, helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  2. koalangie dit :

    Amour de toute une vie
    Passions d’un instant
    Clair-obscur des sentiments
    Le coeur, tranché en deux, bat trop vite…

    Mais la flèche est lancée
    Et Cupidon se trompe…

    Je trouve qu’il y a beaucoup d’images à travers ce poème, mais personnellement ce que j’ai plus ressenti à sa lecture, c’était cette volonté de défendre la Passion contre les lois d’union…
    Elle aurait alors dans ton poème le reflet de la liberté.

    Amicalement
    Angie

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  3. talengar dit :

    Libre de suivre ses envies
    Comment stabiliser sa vie
    Car entre le bois du frêne
    Qui forme le fût de flèche
    Se pose un solide chêne
    Comme mangeoire de crèche

    Cupidon est un page, apprenti de l’Amour, mais c’est aussi une page qui est déjà écrite!
    Je ne plaide rien, je cherche une voie et avec mes mots, je pose mes réflexions… je l’avoue il y a plusieurs niveau de lecture dans ce poème (comme dans les autres d’ailleurs) car je veux laisser la plus libre part à la pensée vagabonde du lecteur.

    Biz
    Tal

  4. jazz dit :

    coucou Talengar
    poètique plumage aux jolis mots

    un acoustique-folk-blues- de kc mc Kanzie à découvrir sur « jazz »

    bon w end et A+ d’ Emmanuel

    je vais glisser le lien de ton blog dans les liens de mes blogs « jazz » et « autresrimes »

  5. koalangie dit :

    Après la lecture de ton commentaire, j’ai relu ton poème qui a pris comme par magie une autre forme!
    Ce que tu dis est vrai, il y a toujours plusieurs niveaux de lecture dans tes poèmes parce que chaque fois que je reviens pour les lire, j’ai cette impression de les découvrir autrement.
    C’est une des choses qui rend les poèmes si passionnants: selon notre état du moment, nos sentiments, nos expériences, notre imagination, ils seront uniques à chaque fois.

    J’aime bien tes reflexions, je découvre beaucoup de choses.

    Merci, en tout cas, de nous faire voyager.

    Angie

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  6. talengar dit :

    Je suis heureux de pouvoir rendre ce service, faire découvrir d’autres rives par le courant de ma pensée.
    Un poème est une clef qui nous ouvre des horizons, un mot, un son, une ponctuation perçu différemment le fois suivante donne à la lecture une autre dimension… et le meilleur dans ton ça, c’est qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise lecture, mais simplement une interprétation qui fait écho à notre état du maintenant ^^

    Merci de ta (re)lecture attentionnée.

    Tal

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|