( 20 avril, 2010 )

Renouveau tentateur

Renouveau tentateur

 

Sur le bord du gouffre règne un seul tentateur

Le serpent qui souffre comme un bon spectateur

De cette tragique, et folle méprise

Pris pour un comique, mais quelle surprise

 

Ce pauvre être rampant  défoulé par nos pieds

Qui s’abaisse au néant comme pour le prier

Car cette vile voix ne saurait subjuguer

Aussi bien que la voie dans le vide tracé

 

Maitre de l’hypnose, le fond nous attire

C’est ici la cause du chômage martyr

Lorsque la tradition cède à la dépression

 

Le pas de la fonction déchausse à la pression

Le symbole du mal restera caducé

Lorsqu’on perd l’animal qui osa le premier

 

Talengar, poète à ses heures perdues

6 Commentaires à “ Renouveau tentateur ” »

  1. canelle49 dit :

    Bonjour,
    toujours avec bonheur de venir m’échouer un instant sur ton blog, merci pour nous donner de l’émotion, du bonheur de te lire, longue vie à ton blog.

    Bonne journée ensoleillée, gros bec comme on dit chez moi (sourire), helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  2. robes dit :

    salut
    cet article est cool, continue sur cette voie.
    Bye

  3. eteop dit :

    bonjour
    tres beau sonnet
    je t’invite à nous rejoindre sur http://www.palmiereveur.forumparfait.com
    un concours est organisé ce mois-ci
    tu ne seras pas déçu
    Amities!

  4. talengar dit :

    Bonsoir,

    Merci Helene pour tes passages renouvelés, ça donne à ce blog un aura de lieu à visiter.

    Eteop, je me suis inscrit sur forum que tu m’as proposé, beaucoup de belles choses… affaire à suivre.

    Amicalement votre

    Tal

  5. koalangie dit :

    Magnifique poème, encore une fois, agréable à lire et à relire.
    J’ai trouvé en ta poésie, un refuge où venir me reposer.

    Amicalement
    Angie

    PS: merci beaucoup pour tes encouragements sur mon blog.

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  6. talengar dit :

    Comme ça nous sommes au moins deux à trouver refuge dans mes écrits.
    N’hésites pas à te reposer et à te laisser bercer, j’apprécie de partager ce havre en bonne compagnie.

    Amicalement

    Tal

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|