( 1 mars, 2010 )

Sens-nuage

Sens-nuage

 

Dans les vents du matin un ciel se dégage

Horizon radieux que promet l’aride

Sans tâche d’ennui comme début d’orage

Beauté bleutée blottie dans un jour sous vide

 

Le souffle chasse toutes nos pensées meurtries

Avenir lumineux que clame la psyché

Oublie de la noirceur qui masquait nos envies

Retour du quotidien aux saveurs retirées

 

Cachée entre les lignes de la routine

La tempête se forme aux yeux de ton destin

Dans l’illusion du néant qui nous ravine

 

Se construit patiemment l’ouragan de demain

Au-delà de la vue des odeurs marines

Grandit le sel de nos vies: un nouveau matin

 

Talengar, poète à ses heures perdues

123
« Page Précédente
|