( 4 février, 2010 )

Elan

 

Elan

 

Elan de l’esprit qui peu à peu perd pied

Les mots s’imprègnent des larmes de leurs auteurs

Encre indélébile, voyage de nos pleurs

Quête d’existence qui nous est assignée

 

Inspiration subie par la muse et le dé

Rencontre fortuite du hasard et du cœur

Alchimie qui creuse le lit de mon malheur

Sentiment qui me vide de toute idée

 

Le doute se pose dans la vallée de l’autre

Pour grandir les failles qui sont dans la nôtre

expression interne révélée au grand jour

 

De retour en moi, je ne suis pas vôtre

Je suis une fleur sauvage de l’amour

Sans maître qu’une caresse fait apôtre

 

 

Talengar, poète à ses heures perdues

Pas de commentaires à “ Elan ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

   »
|